Débouchés

Métiers visés

Le diplôme de licence professionnelle « Dosimétrie et Radioprotection Médicales » conduit principalement aux métiers suivants :

  • Technicien en dosimétrie clinique dans un service ou centre de radiothérapie (dosimétriste),
  • Technicien en physique médicale dans un service ou centre de radiothérapie (mesures physiques, contrôle qualité...),
  • Technicien spécialiste en radioprotection en milieu hospitalier.

Les compétences en mesures dosimétriques et en radioprotection peuvent aussi être exercées en milieu industriel ou en entreprise, par exemple dans des sociétés proposant des prestations en radioprotection médicales...

Poursuite d’études

La poursuite d’études n’est pas la finalité d’une licence professionnelle. Le coût élevé de la formation par étudiant, tout comme celui de l’apprentissage, est consenti dans l’objectif d’une insertion professionnelle rapide et efficace des étudiants diplômés.

Pour autant, la formation de licence professionnelle peut révéler à l’étudiant un intérêt prononcé dans les domaines de la dosimétrie ou de la radioprotection médicales, suscitant ainsi un désir de poursuite d’études. Si tel est le cas, la seule possibilité est de poursuivre en master de physique médicale qui, suivi du diplôme de qualification en physique radiologique et médicale (DQPRM), conduit aux fonctions de Physicien Médical (PSRPM). Les formations de type master de physique médicale et DQRPM n’existent pas à Nice.

La poursuite d’études doit rester exceptionnelle (moins de 1 étudiant sur 10). Il ne faut en aucun cas considérer la licence professionnelle dosimétrie et radioprotection médicales comme une passerelle vers un master de physique médicale.

Insertion professionnelle

Jusqu’à présent, et depuis sa création en 2005, notre licence professionnelle a bénéficié d’un taux d’insertion professionnel record. Elle figure à ce titre parmi les formations dites "formations à succès" de l’Université de Nice-Sophia Antipolis (voir le lien http://actualite.unice.fr/spip.php?...).

Par exemple, pour la promotion diplômée en octobre 2010 (14 étudiants diplômés), on comptait en mars 2011 :

- 1 étudiant en poursuite d’études, soit 7% de l’effectif,
- 12 étudiants en situation d’emploi, dont 11 en CDI, soit 86% et 79% de l’effectif respectivement.

Il faut noter que ces statistiques ont été atteintes dans les mois suivant l’attribution du diplôme. En plus d’être bonne, l’insertion est donc rapide. Plusieurs étudiants ont bénéficié d’une proposition d’emploi avant même de soutenir leur mémoire de fin d’études.

Ces résultats démontrent que notre effort de formation répond à un besoin de personnel qualifié en dosimétrie et radioprotection médicales. Le renforcement des normes et donc des effectifs en radioprotection, tout comme la reconnaissance prochaine du métier de dosimétriste, permettent de supposer que l’insertion professionnelle en sortie de notre formation devrait se maintenir au niveau qu’il connait depuis 2005.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License